Abritée au cœur de la forêt tropicale aux portes du Parc National de la Guadeloupe, ce lieu magique faisait partie autrefois de l’habitation D’Huy. Aujourd’hui répertorié comme le « marquisat de Duprat », cette caféière et ses vestiges ont étés oubliés par beaucoup.
Si vous souhaitez en savoir plus, vous pouvez consulter la petite histoire du lieu (page en construction).
Située à 450 mètres d’altitude, la propriété s’inscrit sur un territoire agricole historique. En effet les hauteurs de « la Côte sous le vent » abritaient et abritent encore çà et là de grandes exploitations caféières. La région connue pour son excellent café bonifieur, regorge d’habitations caféières plus ou moins connues ou répertoriées.
Vestige d’une époque, l’habitation D’Huy sur les flancs de la route de Village est un des témoignages de ce passé florissant (récemment rénové par un chantier école d’insertion).
On y séchait et torréfiait le café vert qui était cultivé plus haut sur l’habitation Duprat . Vous pourrez y découvrir les vestiges de bassins à café, de machineries et d’une déceriseuse. Un projet de réhabilitation est en cours, des projets de subvention et de mécénat sont à l’étude afin de préserver ce patrimoine Guadeloupéen.

Si vous souhaitez participer à cette aventure(bénévolat, woofing, dons etc..) : Contactez nous.

 

Histoire du café et témoignages sur la culture du café en Guadeloupe (particulièrement sur l’Habitation ) (page en construction)